CONSULTATION EN LIGNE

FORMATIONS

PRISE DE RENDEZ-VOUS EN LIGNE

Notre expertise

Acte Avocats Associés : Un cabinet d’avocats tout en un, reconnu comme INCONTOURN’ABLE !

Particuliers

Chefs d'entreprise

L’équipe

GAËTANE MOULET

Associée

GRÉGORY MEYER

Associé

ELSA FERLING-LEFEVRE

Associée

Avis clients

Je viens de rentrer de congés et je découvre une issue très positive à notre affaire. Toutes mes félicitations à vos équipes qui ont toujours su nous convaincre de ne pas lâcher face à GEMALTO. En espérant que les décisions que nous avons obtenu soient profitables à d’autres.

Patrick V / GEMALTO

Grégory MEYER a littéralement laminé un ténor du barreau parisien et a sauvé ma boite et mes collaborateurs ! Un grand monsieur qui sait rester humble et qui est toujours de bons conseils et de plus très disponible ! Grâce lui soit rendue !

Christian CM | Ville d'Avray

J'ai eu recours à deux reprises aux services du Cabinet avec grande satisfaction. Je recommande la qualité de services du Cabinet

A-Gilles B. | Saran

L’actualité sur nos réseaux sociaux

Il y a 3 jours

ACTE AVOCATS ASSOCIES

⭕️Orléans dans le rétro⭕️
➡Le palais de justice rue de la Bretonnerie en 1906 ⬅️
⚠️Source inconnue⚠️
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Il y a 1 semaine

ACTE AVOCATS ASSOCIES

Crédit d'impôt pour l'abandon de loyer «LF 2021»: du nouveau

Sous conditions, un bailleur est éligible à un crédit d’impôt s’il consent, d’ici le 31 décembre 2021, à abandonner le loyer du par un locataire au titre du mois de novembre 2020, en immobilier d'entreprise. Il y a du nouveau, à ce sujet...
Pour le crédit d'impôt prévu par la loi de finances... Comme nous l'avons expliqué dans une actualité du 12 janvier 2021 et un conseil (A&C Immobilier 16ème année, n°21 p.6), la loi n°2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021 (JO du 30.12.2020) a mis en place un dispositif de crédit d’impôt en faveur des bailleurs qui consentent à certaines entreprises locataires des abandons et renonciations de loyers échus au titre du mois de novembre 2020.
Bercy commente le dispositif... Dans le cadre d'une présentation présentée comme urgente, diffusée le 25 février 2021, l'administration fiscale (DGFiP) vient de commenter le dispositif.
Les abandons et renonciations de loyers doivent être réalisés au profit d’entreprises locataires, ayant un effectif de moins de 5 000 salariés, qui répondent à certains critères.

L’entreprise locataire doit notamment remplir l'une ou l'autre des conditions alternatives suivantes (la condition doit être remplie sans interruption pendant toute la période du mois de novembre 2020).

• l'entreprise a fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public, au sens de la réglementation prévue par le titre 4 du décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 (il est précisé qu'une entreprise qui a pratiqué au cours du mois de novembre 2020 une activité de livraison et de retrait de commandes (de type « click and collect ») dans ses locaux demeure néanmoins éligible).
• ou l'entreprise a exercé son activité principale dans un secteur (dit S1) mentionné à l'annexe 1 du décret n°2020-371 du 30 mars 2020, dans sa rédaction en vigueur au 30 décembre 2020.
L’abandon ou la renonciation peuvent/doivent concerner les loyers hors taxes et hors accessoires échus au titre du mois de novembre 2020. Ils doivent être réalisés au plus tard le 31 décembre 2021.

Les loyers accessoires exclus de l’assiette du crédit d’impôt s’entendent notamment de ceux concernant :

• la location du droit d’affichage et les redevances qui ont leur origine dans le droit de propriété ou d'usufruit et qui proviennent de la mise à la disposition de tiers, par le propriétaire, de certains droits attachés aux propriétés bâties ou de biens assimilés lui appartenant.
• le remboursement des charges récupérables afférentes aux locaux faisant l’objet de la location, correspondant généralement aux charges dont le propriétaire est fondé de plein droit à obtenir le remboursement par ses locataires, sur justifications, en sus du loyer principal.

Aucun montant minimal d’abandon ou de renonciation n’est requis. L’abandon d’une fraction seulement du loyer du mois de novembre 2020 est donc éligible au crédit d’impôt.

L'abandon ou la renonciation de loyers doivent être définitifs. Pour l'administration fiscale, cela implique que le bailleur renonce à :

• exercer tout recours auprès du locataire à raison du défaut de paiement des loyers pour la période au titre de laquelle il bénéficie du crédit d’impôt
• contracter avec le locataire une clause de retour à meilleure fortune visant au remboursement des loyers auquel il a renoncé au titre de cette même période.

Le taux du crédit d’impôt est fixé à 50%, pour une entreprise locataire de moins de 250 salariés. L'administration fiscale fournit notamment l'exemple pratique suivant. Une société X loue un local commercial pour un loyer mensuel principal de 50.000€ HT à une société Y qui exerce son activité principale dans le secteur de l’hôtellerie. X et Y n’entretiennent aucun lien de dépendance. La société Y emploie 50 salariés et n’entretient aucun lien avec une autre société. La société X a renoncé définitivement à la totalité des loyers échus au titre des mois de novembre et décembre 2020, soit 100.000€. Seul l’abandon relatif au mois de novembre 2020 peut toutefois être pris en compte pour le calcul du crédit d’impôt. Le montant du crédit d’impôt dont peut bénéficier la société X s’élève ainsi à : 50.000 x 50% = 25.000€
Ce qui est précisé. Dans le cadre d'une réponse ministérielle publiée le 4 février 2021, les pouvoirs publics ont précisé que le crédit d'impôt est cumulable avec le dispositif de non-imposition d'abandons de loyers, instauré par la loi 2020-473 du 25.04.2020 de finances rectificative pour 2020 (LFR2) - JO du 26.04.2020 (A&C Immobilier 16ème année n°7 p. 6).

Dans sa publication du 25 février 2021, l'administration fiscale confirme que le crédit d’impôt est cumulable avec:

• le dispositif qui exonère de l’impôt sur le revenu les abandons et renonciations de loyers réalisés au profit d’une entreprise locataire entre le 15 avril 2020 et le 30 juin 2021, dans les conditions et limites fixées par l'article 39 1 9° du CGI (cliquer ici)
• le dispositif qui prévoit la déductibilité du résultat imposable des entreprises soumises à l’impôt sur le revenu et à l’impôt sur les sociétés, sans justificatif, des abandons de créances de loyers et accessoires afférents à des immeubles donnés en location à une entreprise consentis entre le 15 avril 2020 et le 30 juin 2021.

Formalité déclarative à respecter. Les bailleurs qui déclarent les loyers dans la catégorie des revenus fonciers doivent prévoir d'indiquer, dans la case prévue à cet effet de la déclaration n°2042-RICI, le montant de l’abandon ou de la renonciation de loyer effectué. En cas de location à une entreprise de 250 salariés ou plus, le montant du loyer abandonné devra être déclaré, le cas échéant, après limitation aux 2/3 du montant du loyer du mois de novembre 2020.

Les bailleurs soumis à l’impôt sur les sociétés sont tenus de déclarer le montant du crédit d’impôt sur la déclaration n°2069-RCI-SD dans les mêmes délais que leur déclaration de résultats. Pour télécharger la déclaration n°069-RCI-SD - millésime 2021 : cliquer ici . Ce formulaire récapitulatif des réductions et crédits d'impôt doit être transmis obligatoirement par voie électronique.
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Il y a 1 semaine

ACTE AVOCATS ASSOCIES

Vaccination : possibilité d'administrer le vaccin AstraZeneca aux salariés de 50 à 64 ans inclus atteints de comorbidités par les services de santé au travail

Dans un communiqué de presse du 22 février 2021, le Secrétaire d'Etat Laurent Pietraszweski informe que les services de santé au travail interentreprises et autonomes pourront, à partir du 25 février 2021, s'engager dans la campagne de vaccination auprès des salariés de 50 à 64 ans atteints de comorbidités. Par ailleurs, une lettre de la DGT a été communiquée en ce sens aux services de santé au travail le 16 février dernier.

Ce que précise le CP :
• Conformément aux recommandations du 2 février 2021 de la Haute Autorité de santé (HAS), il a été décidé qu'à compter du 25 février 2021, le vaccin AstraZeneca sera utilisé notamment pour la vaccination des personnes de 50 à 64 ans inclus atteintes de comorbidités (après les professionnels de santé et du médico-social).
• A l'instar des médecins généralistes, les médecins du travail doivent se rapprocher de la pharmacie d'officine de leur choix, pour s'identifier et se procurer des doses du vaccin AstraZeneca sous le même régime de contingentement.
• Comme pour tout acte de vaccination, leur intervention se fait dans le strict respect des règles déontologiques liées au consentement des personnes, au secret médical et à la confidentialité des vaccinations vis-à-vis de l'employeur.
• Le périmètre d'intervention des services de "santé au travail" qui comprennent, outre le médecin du travail, des infirmières, "sera amené à s'adapter dans les semaines qui viennent au fur et à mesure de l'évolution de la stratégie vaccinale globale et de la disponibilité des vaccins
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Il y a 1 semaine

ACTE AVOCATS ASSOCIES

COVID-19
Mesures de soutien visant à améliorer les fonds propres et la trésorerie des entreprises

Fiches synthétiques des articles 31 et 33 de la loi de finances pour 2021
Dans le contexte de crise économique actuel, la loi de finances pour 2021 prévoit deux mesures optionnelles et temporaires très favorables pour soutenir les entreprises en leur permettant de renforcer leurs fonds propres pour améliorer leur capacité de financement.
La première autorise une réévaluation des actifs sans taxation immédiate et la seconde prévoit un régime d'étalement de l'imposition de la plus-value de cession d'un immeuble lors d'une opération de crédit-bail.

L'administration devrait publier des commentaires sur la mise en œuvre de ces dispositifs
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Il y a 2 semaines

ACTE AVOCATS ASSOCIES

🔈 Fonds de solidarité pour les #entreprises en difficulté pour le mois de janvier : le formulaire sera disponible à partir du mercredi 24 février.
📌 Rendez-vous dans votre espace particulier sur impots.gouv.fr
🗓️ La demande doit être déposée au plus tard le 31 mars 2021.

#économie #TPE #PME #indépendants #covid19

[⛔️ Les commentaires ne concernant pas le sujet de cette publication ou désobligeants, les liens vers des sites non gouvernementaux, et les gifs sont automatiquement supprimés. Merci de respecter notre charte de modération.]
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Chaque avocat a acquis une formation spécifique pour mettre à votre disposition ses compétences particulières et son savoir-faire.

Comment pouvons-nous vous aider ?